Lancement de Maxiplotte à la librairie Planète BD de Montréal

Vendredi 21 janvier 2022

Avis aux montréalaises et montréalais !

Julie Doucet sera à la librairie Planète BD le vendredi 21 janvier à partir de 18h pour le lancement de son livre Maxiplotte.

➩ Librairie Planète BD
4077 rue St-Denis Montréal,
QC, H2W

CET ÉVÉNEMENT EST REPORTÉ DU FAIT DE LA PANDÉMIE.

http://www.planetebd.ca

Lancement d’OTOSHIYORI, TRÉSORS JAPONAIS d’Isabelle Boinot à la librairie – galerie Yvon Lambert

Vendredi 4 février de 18h à 20h

À l’occasion de la parution de son premier livre à L’Association, Isabelle Boinot viendra dédicacer Otoshiyori, trésors japonais à la librairie – galerie Yvon Lambert. L’occasion aussi pour l’autrice d’exposer les petits objets du quotidien qu’elle a collecté lors de ses séjours au Japon puis consigné dans son ouvrage.

Librairie Yvon Lambert : 14 rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris

David B. et Brigitte Findakly au Collège de France

Le 18 février

David B. et Brigitte Findakly participeront le 18 février prochain au colloque “Le monde arabe dans la bande-dessinée francophone”, organisé par la Chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France et l’iReMMO.

Exposition “Baudoin, dessiner la vie” à Angoulême

Du 20 octobre 2021 au 27 juin 2022

Une exposition d’envergure qui réunira près de 250 originaux – dont certains de son dernier album Les fleurs de cimetière – couvrant toute la carrière de Baudoin.

Vernissage : mercredi 20 octobre 2021.

Plus d’informations sur le site de la cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême.

Rétrospective Posada au Musée de l’image d’Épinal

Du 5 février au 18 septembre

Voici l’histoire d’un artiste de génie dont le nom est encore trop méconnu en France : Posada. Pourtant, qui ne connaît ses figures de squelettes dansant, riant, jouissant de l’existence à la manière des vivants ? Intimement associés à la culture mexicaine, les calaveras sont désormais les motifs récurrents d’une culture populaire internationale.

Leur auteur, José Guadalupe Posada (1852-1913), est un homme au destin singulier, qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire – illustrations de faits divers, contes, chansons – rappelant la production imagière française, particulièrement celle d’Épinal, qui connaît un âge d’or au XIXe siècle.

À partir du 5 février prochain, le musée de l’Image d’Épinal consacre à José Guadalupe Posada une rétrospective dont la commissaire est Lætitia Bianchi. Celle-ci avait également concocté la monographie Posada, génie de la gravure, publiée par nos soins en 2019. Une lecture qui vous permettra de patienter jusqu’à l’ouverture de l’exposition…